Découpe par jet d’eau

WaterJet - Keyvisual

Principe

L’eau, ou plus exactement le fluide, peut contenir des additifs, notamment pour faciliter la coupe du matériau. La découpe au jet d’eau additionnée d’abrasif (type grenat), d’une granulométrie de 80 mesh dans le standard, permet la découpe de métaux, pierres, marbres, verre dans des épaisseurs allant jusqu’à 600 millimètres.

On distingue deux techniques de découpage :

  • la découpe à l’eau pure (tous les matériaux se coupant au cutter) ; buse de coupe de 0,08 mm à 0,30 mm (sertie d’un saphir industriel);
  • la découpe à l’eau chargée d’abrasif (tout matériaux) ; l’eau passe par la buse, on y adjoint le sable, l’eau et le sable passent par le canon de focalisation qui assure une cylindricité du mélange ; buse de coupe de 0,20 mm à 0,40 mm (sertie d’un saphir ou d’un diamant industriel). Canon de focalisation de 0,50 mm à 1,2 mm.

Un seul matériau ne peut être découpé au jet d’eau : le verre trempé, qui casse dès les premiers millimètres de découpe à cause des trop fortes contraintes présentes dans le matériau.

L’eau sous très haute pression (jusqu’à 6150 bars) sort de la buse de découpe :

  • à une vitesse de 900 m/s à 4135 bars (environ 3 fois la vitesse du son)
  • à une vitesse de 1 200 m/s à 6150 bars (environ 4 fois la vitesse du son)

Le bruit d’une machine en fonctionnement peut monter jusqu’à 90 décibels. Ce bruit peut facilement être diminué en immergeant la coupe.

Les machines de dernières générations intègrent une tête montée sur deux axes et un algorithme permettant de compenser le seul point faible du jet d’eau : la dépouille [réf. nécessaire] . Cette technique est très bonne en ligne droite car elle permet d’obtenir une vitesse de coupe supérieure mais montre des points faibles lors des changements de direction « de forts ralentissements ».

© Wikipédia

Water Jet - PrincipeWater Jet - Principe
Principe de découpe et forme du jet pendant la découpe